Knauf Knauf
Retour

‘Des bureaux modernes pour répondre aux différents besoins professionnels’

 ‘Des bureaux modernes pour répondre aux différents besoins professionnels’

L’acoustique est-elle importante dans les projets d’immeubles de bureaux ?

La conception des bureaux en open space et des zones intégrées pour le travail individuel est actuellement à la pointe de la technologie. Nous planifions et réalisons des espaces appropriés pour respecter cela lors de la construction. Le passage de bureaux individuels à bureaux en open space a sensiblement augmenté l'importance de l'acoustique des locaux.

Comment évaluez-vous la qualité acoustique des espaces de bureau en termes de bien-être et de performance des employés ?

L'acoustique des pièces est très importante, elle a une influence directe sur l'atmosphère de travail et les performances des employés. Si un employé est perturbé par des nuisances sonores, cela a non seulement un impact négatif sur son bien-être, mais peut également s'étendre à l'ensemble des individus et perturber l'atmosphère de travail de toute la communauté.

Que pensent les investisseurs et les promoteurs ? Sont-ils faciles à convaincre ?

Il n'est pas nécessaire de convaincre qui que ce soit de l'utilité de telles mesures. Ces dernières années, le sujet a pris beaucoup d'importance et constitue un facteur prioritaire pour pour louer les locaux. Les éléments permettant d'améliorer l'acoustique des pièces font souvent partie de "l'équipement de base" des nouveaux complexes de bureaux.

Comment imaginer cela concrètement ?

Dans le passé, les murs des bureaux étaient remplis d'étagères et de dossiers, et il y avait au total beaucoup plus de surfaces absorbantes. Aujourd'hui, c'est l'inverse et les surfaces réfléchissant le son dominent. Nous devons donc concevoir des solutions d’aménagements créatives et flexibles pour que le travail en open space soit agréable. En même temps, nous avons besoin de "zones d’isolement" séparées acoustiquement pour les appels téléphoniques, les réunions et autres communications. Aujourd'hui, aucun bureau ne peut être loué sans contrôle acoustique.

Comment concevoir et planifier la mise en œuvre ?

Il existe bien sûr différentes manières de mettre en œuvre. Nous aimons particulièrement les plafonds où le béton reste apparent. Pour les nouveaux bâtiments nous travaillons souvent avec l'activation des composants thermiques et utilisons des soffites bruts thermo-activés. Les îlots de plafond en tant qu'éléments acoustiques s'intègrent très bien dans ce concept, car ils nécessitent un minimum de fixations et laissent les surfaces en béton visibles. Avec l'investisseur ou le propriétaire, nous prenons des décisions à un stade précoce pour les zones équipées de plafonds suspendus ou d’îlots acoustiques.

Quels moyens privilégiez-vous pour optimiser l’acoustique chez hmarchitekten ?

Nous donnons La priorité aux surfaces spéciales absorbantes des plafonds ou des murs avant d'utiliser des moquettes et des meubles. Comme nous l'avons déjà évoqué, les îlots acoustiques font leurs preuves, mais aussi les absorbeurs muraux et parfois des cloisons de séparation supplémentaires. Ces éléments font partie de la conception de base dont hmarchitekten a la reponsabilité.

Comment mesurez-vous les besoins acoustiques ?

Un cabinet de conseil en acoustique externe est impliqué dans le processus de planification à un stade précoce. Il détermine, par des calculs détaillés, les besoins acoustiques des différentes zones et fournit des données de base importantes pour le choix des matériaux et la méthode de construction.

Comment conciliez-vous aménagement intérieur et exigences acoustiques ?

Lors de la phase de planification, nous veillons à ce que l'aspect général et la conception des différents espaces bureaux, couloirs et zones communes ne se fassent pas au détriment de l'acoustique des pièces, et inversement. Nous essayons toujours de parvenir à un juste équilibre.

Comment y parvenez-vous ?

Nous créons un concept favorisant l’harmonie entre aménagement intérieur et éléments récurrents offrant aux locataires un aspect uniforme pour l’ensemble du bâtiment.

Nous transformons les éléments acoustiques en éléments de design. Les utilisateurs des locaux disposent d'une certaine marge de manœuvre dans la conception, qui est volontiers exploitée. Beaucoup de sujets peuvent également être clarifiés en amont de la conception lorsque les locataires respectifs peuvent exprimer leurs besoins.

Pouvez-vous donner un exemple de votre pratique de planification ?

Le bon exemple est le Phoenixkontor 1 - PK 1 en abrégé - un immeuble de bureaux et de commerces de quatre étages dans la banlieue de Hambourg. Le locataire, une société suédoise, avait des exigences particulières en matière d'aménagement intérieur. Pour l'architecture des bureaux, les Suédois ont une conception de l'espace différente des Allemands. La majeure partie de l'espace a été conçue comme un espace ouvert, avec des bureaux d'une superficie de 120 m² ou plus. Le plan d'étage comprend des îlots de communication et, parallèlement à chaque bureau en open space, plusieurs cabines en verre insonorisées avec téléphones et WLAN pour les activités individuelles des employés.

Comment, selon vous, évoluera l'acoustique des bureaux dans les prochaines années ?

Si les clients envisagent moins de postes de travail permanents à l'avenir, les solutions d'espace ouvert allié à des zones de confidentialité pour le travail individuel et les discussions se multiplieront. Le thème de l’absorption acoustique restera donc d'actualité.

L’importance est de concevoir un espace flexible pour permettre aux locataires la possibilité d'une utilisation variable des bureaux qu’il adaptera à ses besoins ou s’il décide de moderniser ou lors d’un changement de propriété. Les installations acoustiques de la pièce doivent aussi s’adapter à cet effet.

Dans la perspective de la pandémie Covid 19 : Serait-il concevable pour vous qu'à long terme, de nouveaux concepts de bureaux remplacent la tendance aux espaces ouverts ?

Étant donné que les concepts actuels se caractérisent par une grande flexibilité dans leur structure, je pense qu'il n'y a pas de tendance claire, ni aujourd'hui ni à l'avenir. L'idée d'utiliser différentes structures spatiales pour créer différents espaces et conditions de travail est une très bonne approche. Les bureaux modernes doivent répondre aux différents besoins du travail et ils doivent être très variables. Là où un travail concentré avec une grande discrétion est nécessaire, le bureau individuel continuera d'être la solution à l'avenir. Pour les autres formes de travail, il s'agira d'un espace ouvert. Ici en particulier, il y aura d'autres solutions à l'avenir, telles que le blindage transparent et flexible au bureau afin de créer la distance nécessaire entre les employés sans affecter de manière significative l'échange personnel et donc la communication.

Photo : © Christiane Koch

Votre contact

Stefan Lankl